JugSummerCamp 2010 : Le MDA en 2010 : une vision pragmatique

Voici un compte rendu de la conférence du JugSummerCamp à propos de MDA. Il s’agit d’une présentation que j’ai apprécié car il s’agit d’un sujet auquel je touche de près ou de loin depuis quelques années, et il m’arrivait de m’interroger sur la pertinence de cette pratique.
Je tenterai de vous retranscrire les notes que j’ai pu prendre durant la conférence, sachant que les slides sont disponibles ici (et la présentation devrait être mis à disposition sur Parleys d’ici quelques temps).

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Critique de Livre : Apache Maven de A. Heritier et N. De Loof

Durant mes vacances d’été en Crête, j’ai eu l’occasion de me dorer la pilule en lisant le livre Apache Maven chez Pearson, écrit par Arnaud Heritier et Nicolas De Loof.
Suivant ces deux zigotos sur twitter depuis début 2010,  et ayant déjà pu lire de bons echos dans la blogosphère java sur le livre,  cela m’a donné envie de le lire.

En terme d’expérience maven, je l’utilise tous les jours depuis maintenant 2 ans et demi en mode « utilisation avancée » (archetypes, poms parent, plugins maison, assurance qualité, industrialisation, intégration continue …) ; j’ai également eu l’occasion, à 4 reprises, de dispenser une formation Maven pour différents clients extérieurs : j’étais donc loin d’être débutant en commençant la lecture du livre et attendais beaucoup de ce dernier : qu’il soit à la fois didactique pour que je puisse le faire lire à des développeurs débutants (de mon équipe) sur le sujet, mais aussi qu’il m’apprenne des choses !

D’autre part, j’avoue avoir peu d’expérience dans la lecture de livres techniques puisque c’est le second livre technique que j’achète (et lit) avec le fameux Design Pattern du Gang of Four. A fortiori, il s’agit là de ma première critique de livre,  j’espère donc ne pas trop faillir dans cet exercice.

Lire le reste de cette entrée »

Spring ROO : Premiers retours

SpringSource nous a fait un cadeau de fin d’année en nous annonçant, le 31 Décembre 2009, la release de la version 1.0.0 de Spring ROO. Pour rappel, Spring ROO est un interpréteur en ligne de commande, dont l’objectif est de vous permettre de développer rapidement des applications standards via de la génération de code. Pour illustrer l’outil, rien de mieux qu’une petite phrase issue de la documentation officielle :

[…] Most of the time you’ll just go about programming in your text editor or IDE as usual. As you make changes to your project, Roo intelligently determines what you’re trying to do and takes care of doing it for you automatically.

J’ai donc profité d’une journée de mauvais temps pour tester un peu tout ça. Ce billet illustre mes retours.

Mes attentes

Mes attentes sur cette étude sur Spring ROO étaient les suivantes :
– Avoir déjà un premier bagage sur les possibilités offertes par Spring ROO
– Etudier les possibilités de customisations de ce générateur de code
– L’idée sous-jacente étant l’industrialisation de mes développements récurrents

Les questions que je me posais en début d’analyse :

ROO est-il transparent dans les devs ? Quelle adhérence a-t-on avec ce dernier ?
Possibilité de customisation des templates utilisés ? (pour la génération d’une Entity par exemple)
Possibilité de rajout des commandes « à nous » pour générer des choses spécifiques à notre domaine fonctionnel ? (notion de « cartridges » en MDA)
Quelle customisation possible sur l’initialisation de projet ? (ex: utilisation d’archetype maven possible ?)
Quel mode de génération ? Plutôt one shot ou incrémental ?
L’outil peut-il être utilisé dans une approche itérative de type MDA ?